Dans notre jardin d’enfants sont admis les enfants à partir de 3 ans et ils y restent jusqu’à l’âge d’aller à l’école. Ici encore, l’accent est mis sur le multilinguisme. L’orientation conceptionnelle et l’approche pédagogique se basent sur le principe des crèches « Le Jardin ». Les enfants sont préparés à leur entrée à l’école en fonction des exigences des écoles primaires et des écoles européennes et internationales correspondantes.

Phase d’adaptation

Quand un enfant arrive dans notre institution, c’est souvent la première fois qu’il est séparé de ses parents pour une durée aussi longue. Même s’il a auparavant déjà été dans une crèche ou chez une nounou, il se trouve confronté à une situation totalement différente dans le groupe d’enfants:

  • Les locaux sont nouveaux pour lui, leurs dimensions et leur équipement les rendent impressionnants et excitants à la fois.
  • L’enfant doit construire une relation avec la personne chargée de sa garde, dans un premier temps étrangère pour lui.
  • Le fait de passer la journée avec un grand nombre de nouveaux enfants d’âges divers est lui aussi inhabituel et nouveau.
  • La journée de l’enfant est structurée par un nouveau rythme.

Au début de la phase d’adaptation, nous prévoyons une personne référente (éducateur ou éducatrice) pour s’occuper de l’enfant.

Nous organisons la phase d’adaptation avec le plus grand soin et en étroite collaboration avec les parents, les besoins de l’enfant étant toujours au centre de nos préoccupations.

Dans le cadre d’un entretien préparatoire avec les parents sur la phase d’adaptation, nous concluons des accords visant à créer une base de confiance et à assurer la transparence.

Une phase de base de trois jours permet d’évaluer comment se déroulera l’adapation et de prévoir les étapes suivantes de manière appropriée.

Par la suite, nous tenons compte de ce qui se passe au quotidien et donnons toujours la priorité aux besoins de l’enfant. De plus, nous considérons les échanges quotidiens avec les parents comme indispensables pour nous permettre de construire une relation partenariale avec eux.

Déroulement de la journée

Outre les personnes référentes, le « groupe de pairs » de l’enfant et les locaux où ils se retrouvent, un déroulement structuré de la journée, ponctué de rituels, sert de repère et d’orientation aux enfants et à leurs familles.

Pour les enfants, une routine reproduite chaque jour mais leur réservant des plages de temps qu’ils gèrent librement et individuellement sont d’une importance déterminante. Une journée au déroulement bien rythmé leur donne un sentiment de sécurité et de contrôle. Les phases quotidiennes de transition (le passage de la salle de groupe au jardin par ex.) sont des situations clé grâce auxquelles les enfants acquièrent les compétences nécessaires pour gérer les changements et maîtriser les nouvelles situations. Celles-ci sont facilitées par les routines récurrentes. Les déroulements étant familiers et prévisibles, les enfants sont en mesure d’y participer de manière active et autonome.

Les éléments fixes dans le déroulement de la journée sont par exemple :

  • Arrivée dans le groupe
  • Cercle du matin / petit-déjeuner
  • Activités / phase d’éducation libre (jeu libre)
  • Temps passé au jardin
  • Préparation à l’école (1 x par semaine allemand/anglais/français)
  • Déjeuner
  • Phase de sieste et de repos
  • Goûter (a lieu dans le jardin s’il fait beau)
  • Départ

Accueil

Pour faciliter l’arrivée au jardin d’enfants chaque matin pour l’enfant et les parents, les éducateurs(trices) créent une ambiance chaleureuse et conviviale en préparant la salle de groupe et en accueillant chaque famille cordialement. Un petit-déjeuner offert sous forme de buffet est proposé en parallèle au jeu libre. Les enfants apprennent à évaluer leurs besoins et développent leur autonomie dans ce domaine. Le cercle du matin, auquel tous participent, constitue la fin de la phase d’arrivée au jardin d’enfants.

La signification du jeu

Jouer, c’est apprendre

Nous tenons à ce que les enfants aient assez de temps pour le jeu libre. Ils peuvent choisir librement parmi les jouets et le matériel ludique mis à leur disposition. En jouant, les enfants se mesurent activement et sans contrainte avec leur environnement et font leurs propres expériences personnelles. C’est ainsi qu’ils acquièrent la base élémentaire de leur éducation future (faculté de concentration, raisonnement logique, créativité, autonomie, tolérance à la frustration, etc.). Le jeu de l’enfant crée les conditions qui vont assurer le succès des processus d’apprentissage dans tous les domaines de l’éducation de la petite enfance. Les enfants acquièrent des connaissances sur eux-mêmes (détermination du moi, développement de la personnalité, identifier les propres capacités et limites). Ils étendent leurs compétences sociales et linguistiques et s’approprient des connaissances sur les matériels et leur façon de fonctionner.

Dans les jeux de rôles, ils gèrent et assimilent les évènements vécus et les expériences faites, renforçant ainsi leurs capacités à relever les défis quotidiens. Le jeu a pour nous une grande importance et jouit d’une priorité élevée dans notre quotidien. Le thème de l’éducation par le jeu est pour nous d’un intérêt réel et c’est dans cet esprit que nous accompagnons les processus d’apprentissage des enfants.

Au quotidien, nous proposons aux enfants des activités dans les divers domaines éducatifs et leur laissons la possibilité de faire un choix. La conception des activités se base toujours sur ce qui intéresse les enfants.

Préparation à l’école

Pendant toute la durée du jardin d’enfants, les compétences de l’enfant sont développées individuellement et dans tous les domaines éducatifs. Le développement des compétences de base est indispensable au développement d’une personnalité autonome et participant activement à la vie sociale, point de départ pour l’aptitude à un apprentissage tout au long de la vie et une participation sans restriction à la société.

Tant la coopération entre le foyer parental et le jardin d’enfants que la collaboration souhaitée avec la future école assurent une transition sans accrocs.

Champs d’apprentissage

Le plan d’éducation de la Hesse formule ici les objectifs majeurs

  • Des enfants à forte personnalité (émotionalité, relations sociales et conflits, santé, activité physique et sport, expérience pratique de la vie)
  • Des enfants qui aiment communiquer et ont des compétences dans le domaine des médias (langage et littéracie émergente, médias)
  • Des enfants créatifs, doués de fantaisie et de capacités artistiques (arts plastiques et d’interprétation, musique et danse)
  • Des enfants qui apprennent, explorent et aiment partir à la découverte (mathématiques, sciences naturelles, technique).

Afin de parvenir à ancrer ce vaste programme aussi en termes de temps dans le quotidien, une « préprimaire » est aménagée en dernière année de jardin d’enfants, tant en allemand que dans la langue étrangère.

Cette offre, telle que l’entend Le Jardin, consiste en une concentration et une intensification du travail basique de préprimaire fourni continuellement jusqu’alors et non pas en une offre supplémentaire sous la forme d’une tâche supplémentaire, encore jamais assurée jusque-là.

Les repas

Manger est bien plus que le simple fait de satisfaire sa faim : les repas pris en commun sont des situations clé et des situations éducatives de la plus grande importance dans le quotidien pédagogique. Le Jardin veille à ce que l’alimentation des enfants soit saine, variée et équilibrée. Nous tenons en outre compte des allergies et des intolérances alimentaires respectives des enfants concernés.

Il est pour nous primordial que les enfants construisent une relation positive avec leur alimentation et ne la vive pas comme une contrainte. Le plaisir de manger et l’attention portée à ce qu’on mange sont des valeurs que nous voulons leur inculquer. Nous attachons de l’importance à ce que les enfants s’exercent progressivement à évaluer ce dont ils ont besoin. Ils apprennent à estimer leur faim et leur soif ou à savoir à quel moment ils sont rassasiés. Aux repas, nous sommes pleinement conscients de notre impact dans notre rôle de modèle et nous mangeons toujours avec les enfants. Les repas pris en commun sont pour les enfants à la fois un rituel et une routine qui leur procure de la sécurité dans le déroulement de leur journée. De plus, le repas pris en commun favorise les interactions sociales et stimule les échanges au sein du groupe.

Phases de sommeil et de repos

Dans la journée, les enfants ont besoin de phases de repos et de détente.

Les besoins en sommeil de l’enfant sont très différents suivant l’âge et la personnalité. Des heures fixes de sommeil et de repos permettent aux enfants de ralentir leur rythme d’activité et structurent leur journée. Il est pour nous important de tenir compte des besoins individuels de sommeil et de les respecter.

En ce qui concerne la modification des rythmes et durées de sommeil de l’enfant, nos éducateurs(trices) sont continuellement en étroit contact avec les parents. Ceci nous permet de participer activement aux périodes de transition dans les modifications du rythme de sommeil.

Nous aménageons des périodes de repos pour les enfants pour compenser leur activité intense de la matinée. Nous offrons aussi aux enfants plus âgés des zones de repos et de retraite qu’ils peuvent utiliser s’ils en éprouvent le besoin.